Accueil du site / Archives / Archives Zendimanchés / Zendimanchés 2013, les artistes du vendredi et du samedi
La Famille Goldini : « Travelling Palace » / cirque / Toulouse / création 2010 / 50’ Famille-Goldini_w


Du cirque façon revue-cabaret sensationnelle, avec paillettes et costumes clinquants, voici le « Travelling Palace » du couple Goldini. Aidé du cousin Frichni, il fait revivre, avec les moyens du bord, le somptueux « Crazy- folies » familial. Virevoltants, sautillants, dansants, bluffants, époustouflants ou désopilants, les numéros se succèdent à un rythme effréné, avec notamment une version inédite de « Marvelous Mambo », « Cartajax et son assistante », le grand numéro de claquette soviétique « Bolchoï Step of Midnight », « Isis et Osiris » en rola-bola et une démonstration d’ »Ultimate Handstanding ». Avec sa piste tournante, une farandole de décors, son énergie sans pareille, et son auto dérision, la Famille Goldini vous emporte dans un véritable tourbillon !
Avec Priscilla Muret et Hugues Amsler (circassiens), Frank Breuil (Régisseur, technicien, constructeur, présentateur). Mise en scène : Albin Warette

Née avec le millénaire ( !) de la rencontre entre Hugo et Priscilla, la Famille Goldini se caractérise très vite par son goût pour l’acrobatie, les costumes étincelants, et les chorégraphies de cabaret… Ils aiment aussi les scénographies inventives et font preuve d’une bonne dose d’auto dérision. Après plusieurs créations éprouvées dans leur région natale (Midi-Pyrénées), ils écument les festivals de toute la France avec une « petite forme » originale et sur vitaminée « Marvelous Mambo ». Le spectacle « Travelling Palace », créé en 2010, prolonge cette expérience.

http://www.goldini.fr/



Cie Le Biphasé « Zirbut’ »(cirque) / Toulouse / 30’ Le-Biphase_w


Au fond du plateau, le juke-box trône seul… Il crache une musique déglinguée, vestige de ce bal que les deux personnages tentent de retrouver, de redécouvrir à leur manière. « Zirbut’ » est comme un rendez-vous galant un peu singulier entre deux individus étranges. Leur dialogue est muet, physique et instinctif ; il se créé à partir de manipulations acrobatiques des corps et des objets… Ici, la massue de jonglage trouve des fonctions jusque-là inexplorées, les costumes se font uniformes, la mise en scène disparaît, le temps s’étire pour offrir un spectacle d’une grande créativité, à la beauté sombre mais rayonnante.
Avec Cécile Fradet et Charles Rousseau
Mise en scène Jean-Marc Layer

Le Biphasé a été créé en 2009 par Cécile Fradet et Charles Rousseau.
« Zirbut’ » est son premier spectacle. La compagnie a d’abord été accueillie à l’école de cirque Turbul’ à Nîmes, et soutenue par le Collectif la Basse Cour. Le projet a ensuite été suivi par la PACT (Pépinière des Arts du Cirque Toulousaine).

www.lebiphase.fr



Cie Steven Cigalle « Clinty » (théâtre) / Nantes /création 2013 / 1h Steven-Cigalle_w

Son vrai nom : Gérard Bichon. Mais « Clinty », ça donne de la prestance. Sorte de loulou des campagnes, Clinty voue une admiration sans faille à sa Renault Fuego tuning quand il a le permis de conduire… et à son 103 SPX, tuning lui aussi, quand il le perd. Et aussi un peu à luimême ainsi qu’aux poissons chats… Clinty est hors des sentiers battus, il ne connaît pas le politiquement correct, il vit sans faux-semblant. Plein de compétences et de certitudes sur son univers étriqué, il en tire des généralités pour le monde et pense détenir la vérité. Passionné jusqu’à l’obsession, il se met à nu et révèle sa profonde humanité. Et, mine de rien, nous renvoie par le rire, jaune parfois, à notre manière d’appréhender les autres…
Par et avec Miguel (Vincent Forestier) / Mise en scène de Pascal Levêque / technique : Gweltaz Niel

Miguel, jongleur émérite de la place nantaise s’est fait connaître pour ses diverses créations et collaborations au sein des compagnies Tapatrap, Sweetlodge, Pirates. Avec « Clinty », il écrit son premier spectacle, qui sera joué pour une des toutes premières fois aux Zendimanchés.



Cie Presque Siamoises « Tor » (contorsion poétique) / Le Mans / 11’
JPG - 32.3 ko
Vincent Hanotaux

Il était une fois une toute petite fille, une enfant qui ne pleure pas… « ToR » est un conte de poche pour une contorsionniste et une conteuse. Deux rôles que les Presque Siamoises s’échangent au gré de l’humeur, et du moment. ToR c’est écrit pour les petits, pour que ça parle aux grands. Un spectacle où l’alchimie entre poésie, humour et émotion fait merveille.
Avec Flora Le Quémener et Sophie Ollivon

Issues du Centre des arts du cirque de Lomme où elles découvrent les portés contorsion, Sophie et Flora donnent naissance en 2008 à « Bertha et Miranda  », premier spectacle né de l’envie de porter l’art de la contorsion dans la rue. « Tor » est leur seconde création.

http://www.presque-siamoises.fr/



Cie Strudel « Habibi Mein Schatz » (théâtre) / Ile de France / 1h Cie-Strudel_w

Gilda et Abdel-Karim forment un couple étonnant, moderne, et très largement tourné vers les apparences. L’amour entre l’Allemande et l’Algérien est perturbé par une myriade d’incompréhensions, de quiproquos, de chocs culturels et autres incidents linguistiques… Ils s’énervent, se bagarrent, s’exaspèrent mais s’attirent irrésistiblement. « Habibi Mein Schatz » est un duo burlesque, survolté, désopilant, proposé par deux comédiens épatants. Ils nous offrent un spectacle construit comme un théâtre de boulevard et ses multiples rebondissements : un pur divertissement.
De et par Sigrid Mettetal et Houari Bessadet / Mise en scène : Sophia Von Gosen.

« Habibi mein schatz » est la première création de la compagnie Strudel, qui affectionne particulièrement le travail gestuel, le clown, les arts de rue et s’intéresse aux rapports multiculturels.

http://ciestrudel.blogspot.fr/



La Belle Image « Pachamama Coronada » (fanfare dansée latino roots) / Baule (45) / création 2013 / 1h La-belle-image-2_w La-belle-image-1_w

Un collectif de musiciens délurés rêve d’inventer « la fanfare universelle ». Un jour, venues de nulle part, les notes d’une envoûtante mélodie les enivrent. Ils partent alors à la poursuite de ce son ultime. Ils traversent l’océan pour affronter les plaines brûlantes des immenses cordillères d’un continent halluciné où, dans le même quotidien, la magie côtoie la réalité la plus crue. Leur équipée se déroule dans une ambiance festive jusqu’à ce que leur chemin croise celui de la déesse Pachamama (la terre nourricière). Cette rencontre mythique va transformer leur vie… Au travers de cette joyeuse fiction musicale, La Belle Image souhaite partager ses quinze années de passion pour les musiques et cultures sud-américaines. Elle invente une fanfare théâtre dansée exceptionnelle de créativité, nourrie d’exigences artistiques et d’un incomparable sens de la fête.
Musique : la Belle Image (13 musiciens) / Mise en Scène : Jackà Maré Spino / Chorégraphie : Francis Plisson / Costumes : Karine Delaunay

Créé en 1996, La Belle Image réunit un ensemble de musiciens issus pour la plupart de fanfares et d’harmonies de villages du Val de Loire, d’Orléans à Blois. Outre un singulier travail musical de recherche nourrie par une boulimie d’écoutes d’enregistrements venus d’Amérque Latine et par de nombreux voyages sur place, La Belle Image construit aussi sa réputation sur son travail chorégraphique.
Déjà invitée aux Zendimanchés en 2009 avec « Diabladas Corps Soufflants  », la Belle Image est revenue en pays de Retz en 2010 dans le cadre du festival « Errances, balade sud-américaine », animant une action de transmission orale de répertoire pour une centaine d’élèves des écoles de musiques du territoire. Le compagnonnage avec le Collectif SeR se prolonge aujourd’hui avec ce nouveau spectacle, présenté au public pour la première fois en mai dernier.

http://www.labelleimagefanfare.com



Sébastien Bertrand « Nahas Project » (musique du monde) / Liban-Vendée / création 2012 / 1h15 Nahas-project_w

Avec ce nouveau projet musical Sébastien Bertrand revient pour prendre la parole en musique. Une musique partagée entre son orient, son Liban (où il est né) et son occident, sa Vendée (où il a grandi), entre ses gammes diatoniques et les chromatismes inventifs des voyageurs qui l’accompagnent ; comme si d’un coup il pouvait « dire le monde » avec ses points communs, ses différences… En s’entourant de quatre musiciens issus d’origines géographiques et d’univers musicaux différents, Sébastien Bertrand propose un voyage inédit aux confluences des musiques traditionnelles, du jazz et des musiques du monde. La musique de « Nahas Project » respire, vibre, touche, transporte et invite chacun à dire « encore », à oser, sourire, partager.
Avec Sébastien Bertrand (accordéons diatoniques), Oussama Abdel Fattah (oud), Julien Padovani (piano), Alexis Thérain (guitare acoustique), Ange B (beat box, sample).

NAHAS PROJECT tient son nom de la rue Adib Nahas, où se trouve la crèche Saint Vincent de Paul. Tout comme « Chemin de la belle étoile » (son précédent spectacle) est l’adresse où Sébastien a grandi en France, la rue Adib Nahas est la rue d’où tout est parti. Nahas Project c’est donc la « suite » musicale de Chemin de la belle étoile. Un hommage rendu à ses racines orientales, à ce pays qui l’a vu naître et à partir duquel toute son histoire s’est construite.

http://www.cahpa.fr


Retour au programme